L’accueil d’un ou d'une stagiaire nécessite une réflexion et une anticipation impliquant plusieurs acteurs : l’assistante ou l'assistant maternel, le ou la stagiaire, l’organisme de formation ou le lycée professionnel, le service de PMI.

Dans le cadre du CAP Accompagnant Éducatif Petite Enfance (arrêté du 22 février 2017), les élèves doivent réaliser 16 semaines de périodes de formation en milieu professionnel dans des contextes d’exercices différents (accueil collectif et individuel). À ce titre, il est prévu une période de 4 à 8 semaines dans diverses structures d’accueil des 0-3 ans dont les assistantes et assistants maternels à domicile ou en Maison d’Assistantes ou assistants Maternels (MAM). Ces périodes sont des phases déterminantes de la formation car elles permettent :

  • D’appréhender concrètement l’organisation des établissements et des services de la petite enfance, leurs personnels et leurs usagers,
  • D’apprendre à travailler en situation réelle, en présence d’usagers, avec les ressources et les contraintes du milieu professionnel,
  • De s’insérer dans une équipe de professionnels,
  • De mettre en oeuvre ou d’acquérir, sous la responsabilité d’une personne qualifiée, tout ou partie des compétences définies dans le référentiel du diplôme.

Qui peut accueillir un ou une stagiaire ?

L'assistante ou assitant maternel doit :

  • Être agréé ou agréée par le Département et assurer l’accueil effectif d’enfant depuis au moins 5 ans.
  • Avoir validé l’EP1 du CAP Petite Enfance (arrêté du 22 novembre 2007) ou détenir les unités U1 et U3 du CAP accompagnant éducatif petite enfance (arrêté du 22 février 2017) ou être titulaire d’un diplôme d’État d’auxiliaire de puériculture ou d’un diplôme de niveau V dans le domaine de la petite enfance inscrit au RNCP conformément au décret 2019-14 du 8 janvier 2019.
  • Avoir validé la formation selon les modalités en vigueur.
  • Répondez au questionnaire ci-contre pour vérifier si vous remplissez les critères nécessaires pour devenir « maître de stage ».


Les questions à se poser en cas de sollicitation

En cas de sollicitation d’une ou d'un stagiaire, d’un organisme de formation ou d’un lycée professionnel, il vous appartient de réfléchir à la demande :

  • Répondez-vous aux critères pour être tuteur ou tutrice ?
  • Votre disponibilité est-elle suffisante pour dégager du temps pour le ou la stagiaire, le moment est-il propice ?
  • La durée du stage est-elle compatible avec votre organisation ?
  • Comment assurer la discrétion professionnelle ?
  • Votre assurance professionnelle prend-elle en considération l’accueil d'un ou d'une stagiaire ?
  • Quelle est la pertinence de votre projet (accompagnement, suivi en cours, formation en cours, etc…) ?
Il est nécessaire de prendre du recul lors de toute proposition.

Si vous le souhaitez, vous pouvez contacter votre unité agrément pour vous aider à réfléchir sur la pertinence de cet accueil, notamment s’il s’agit d’une première fois.

Vous pouvez également  consulter la charte d'accueil élaborée en partenariat avec les organismes de formation et les organisations représentant les assistantes et assistants maternels.

Quelles sont les démarches à effectuer ?

Différentes démarches sont nécessaires pour concrétiser votre projet d’accueil :

  • Avoir une assurance responsabilité civile professionnelle qui prend en compte l’accueil d’un stagiaire (majeur ou mineur) à votre domicile pendant les temps d’activité.
  • Obtenir dans un premier temps un accord de principe de tous les parents employeurs.
  • Être en contact avec l’organisme de formation ou le lycée professionnel pour définir le rôle de tuteur ou tutrice (en particulier dans le cadre d’un premier accueil).
  • Prendre connaissance des termes de la convention proposée par l’organisme de formation ou le lycée professionnel, la signer et faire signer aux parents employeurs l’annexe de  celle-ci.
  • Limiter l’accueil d’un ou d'une stagiaire à deux périodes par an pour respecter la sécurité affective des  enfants accueillis à votre domicile.

Et si vous exercez en MAM ?

  • L’assistante ou l'assistant maternel de la MAM « maître de stage » est obligatoirement présent sur les temps de stage.
  • Il ou elle fait signer une annexe de la convention de stage à tous les parents employeurs de la MAM.
  • Un seul stagiaire accueilli par MAM sur une même période.

Quelles sont vos obligations en tant que tuteur ou tutrice ?

Au cours de la période de stage, en tant que tuteur ou tutrice, vous devrez satisfaire à :

  • Vous rendre disponible pour l’accueil du ou de la stagiaire.
  • Ne pas confier d’enfant au ou à la stagiaire en dehors de votre présence.
  • Organiser le planning pour offrir de bonnes conditions de stage en lui permettant de conduire :
    • Des activités d’animation et d’éveil qui contribuent à la sociabilisation de l’enfant, à son autonomie et à l’acquisition du langage.
    • Des activités de soins du quotidien qui contribuent à répondre aux besoins  physiologiques de l’enfant et à assurer sa sécurité physique et affective.
    • Des activités liées à la collaboration avec les parents et les autres professionnels ou professionnelles prenant en compte une dimension éthique qui permet un positionnement professionnel adapté.
  • Favoriser les échanges et la réflexion du stagiaire pour l’évolution de son projet.
  • Respecter votre devoir de discrétion au regard de l’enfant et de sa famille.
  • S’assurer que le ou la stagiaire respecte le contenu des activités du stage.
  • Assumer votre responsabilité et garantir votre rôle d’encadrant.

Le service thématique PMI peut répondre aux sollicitations des assistantes ou assistants maternels et de l’organisme de formation/lycée professionnel pour toutes situations qui le nécessiteraient.

Contacts :
tél : 02 51 17 23 55
Envoyer un email

Puis-je devenir maître de stage ?