Garantir la santé des enfants accueillis

Assurer le bien-être et la santé des enfants que vous accueillez, notamment à travers une hygiène, un environnement sain et une alimentation équilibrée, est aussi de votre responsabilité. Retrouvez ici les bons gestes et les bonnes pratiques pour garantir préserver la santé des tous petits.

La santé de l'enfant au coeur des échanges avec les parents


Toutes les questions relatives à la santé de l’enfant doivent être anticipées, faire l’objet d’échanges avec les parents et de précisions dans le contrat d’accueil au moment de sa signature.

La santé de l’enfant passe aussi par une alimentation équilibrée et adaptée à ses besoins et ses habitudes. Il convient de suivre les consignes des parents.

Bon à savoir

Le carnet de santé est un document confidentiel que vous ne pouvez pas exiger.


L'accueil d'enfants en situation de handicap


Pour les enfants atteints de maladie chronique ou en situation de handicap, il est nécessaire d’établir un projet d’accueil individualisé (PAI) avec le médecin de PMI.

Ce document définit les modalités particulières  de l’accueil pour cet enfant, les aménagements nécessaires et la conduite à tenir en cas d’urgence.

Être accompagné et conseillé par des professionnels en cas de difficultés

Alimentation, pleurs, comportements... Les médecins et les professionnels médico-sociaux de l'unité agrément vous accompagnent dans la recherche de solutions pour le bien-être de l'enfant.


L'administration de médicaments par les assistantes maternelles


Vous pouvez 
administrer des médicaments ou des soins à l'enfant uniquement dans les cas suivants :

  • Vous êtes en possession d'une ordonnance médicale.
  • Les parents ont donné leur accord par écrit sur l'administration de ces soins ou médicaments.
  • Les médicaments ont été fournis par les parents.
  • Le médecin n'a pas prescrit l'intervention d'une auxiliaire médicale.


Attention ! À chaque administration de médicaments, vous devez le noter sur un cahier, en précisant le nom de l'enfant, l'a date et l'heure de la prise, votre nom, le nom du médicament et la posologie donnée.

Que faire en cas de fièvre ?


On parle de fièvre lorsque la température corporelle dépasse 38°C : c'est un processus utile qui témoigne de la mise en route des défenses immunitaires contre un agent infectieux, c'est donc un symptôme et non une maladie

En cas de fièvre bien supportée, il est préconisé de ne pas donner de médicaments contre la fièvre. Dans bien des cas, des mesures simples sont suffisantes :

  • Prendre la température de l’enfant en axillaire (sous le bras) et rajouter 0,5°C
  • Faire boire le plus souvent possible et plus que d’habitude, des boissons que l’enfant accepte facilement
  • Ne pas trop chauffer la chambre (environ 18-20°C)
  • Ne pas dénuder l’enfant, mais lui ôter les couches superflues de vêtements (ou de couvertures) de sorte que la chaleur puisse s’évacuer plus facilement du corps de l’enfant
  • Observer l’enfant et repérer des signes d’inconfort, de mal-être ou de douleurs,
  • Repérer les signes de gravité comme l’hypotonie (baisse de tonus)
  • Surveiller l’enfant
  • Prévenir les parents pour qu’ils puissent prendre un rendez-vous chez leur médecin qui identifiera la cause de la fièvre et préconisera la conduite à tenir.
  • Le bain tiède n’est plus indiqué pour faire baisser la fièvre. La variation brusque de température peut en effet être mal tolérée par l’enfant.

Il faut traiter la fièvre au-delà de 38,5°C :

  • Si l’enfant a moins de 3 mois,
  • S’il supporte mal la fièvre, c’est-à-dire s’il ne sourit plus, ne joue plus, ou ne mange plus,
  • S’il se plaint d’une douleur,
  • En cas d’antécédents de convulsions.

Dans l’urgence et / ou en l’absence de réponse des parents,
prendre un conseil médical en appelant le 15.

SAMU 15
CENTRE ANTI-POISON 02 41 48 21 21
POMPIERS 18



Attention : bijoux et colliers d'ambre

Les colliers d'ambre et les bijoux (chaines, gourmettes, boucles d’oreilles…) comportent de réels risques de strangulation ou d’étouffement après ingurgitation des éléments qui les constituent. Pas de bijoux, chouchous, barrettes, cordelettes de vêtements et attaches-tétines durant le temps de sommeil. La sécurité de l’enfant impose qu’il doit venir sans objet ou bijou susceptible d’être dangereux pour lui ou pour les autres.

 

 

Les unités agrément

Les unités agrément permettent d'obtenir des informations sur le métier d'assistante maternelle et l'agrément. Elles évaluent les candidatures à l'agrément, assurent un suivi des assistantes maternelles et peuvent répondre aux questions sur l'accueil de l'enfant.

Trouver l'unité agrément
de votre secteur

Garantir la santé des enfants : suivez le guide